Comment rendre le monde meilleur?

C’est une question que je me suis toujours posée, notamment depuis le premier jour où je suis devenue vegane. J’avais l’impression que je n’avais qu’à énoncer les vérités pour que les autres se rendent compte des injustices, mais en réalité, ça ne se passe pas ainsi. On a souvent l’impression d’être impuissant, perdu(e), et inutile. Mais ce n’est pas le cas.

Que tu aies une cause ou non, tu peux quand même rendre ce monde meilleur et avoir un véritable impact par ton attitude, même si tu ne le vois pas dans l’immédiat.

Voici les points que j’ai relevé pour essayer de rendre ce monde meilleur.

001

S’INFORMER AVANT TOUT

La curiosité. Voilà une qualité, qui je trouve, se perds de plus en plus de nos jours. Beaucoup trop de personnes perdent leur temps précieux avec des distractions. Ils en oublient qu’ils peuvent être des acteurs heureux de leur vie et laisser leur état de spectateurs maudits. Cela passe par des questionnements, réfléchir par soi-même et non rester dans des croyances toutes faites.

Quand on aura fait le bilan de sa vie, qu’est ce qu’on préférera se souvenir? De quoi sera t-on fiers ? La vie est tellement fragile et passe à une vitesse éclair. Un bon calcul à faire qui nous aide à s’en rendre compte, c’est de multiplier les heures de flânage par jour par 365, et la vérité fait mal, je vous le dit ! Haha. On ne se rend pas forcément compte du temps que nous pouvons perdre, et moi la première.

Aujourd’hui, il n’y a plus d’excuses pour ne pas s’informer. Internet nous facilite la vie et nous donne des connaissances illimités. Les livres ne sont pas à négliger non plus. Etre curieux et vouloir tendre vers la personne que nous rêvons d’être, fait déjà partie du changement que nous voulons apporter au monde.

 

PRENDS SOIN DE TOI

Défendre une cause n’est pas facile car avant d’en parler, tu dois accepter de voir les choses telles qu’elles sont réellement, et ça fait mal. Voir les autres aussi insensibles parfois et indifférents, peut jouer sur ta patience et tes nerfs et cela se comprend.

Ce qui est malheureux, c’est que tes émotions, tout aussi naturelles qu’elles soient, peuvent même desservir ce que tu défends car les autres te trouverons trop « violent(e) », « extrême »… Il s’éloignerons ainsi d’une possible ouverture sur le sujet.

Pour se faire entendre, rien de mieux que de montrer les vérités, même si elles choquent, tout en étant respectueux envers la personne. C’est ça je pense, le vrai défi. Se mettre aussi à la place de l’autre, car, personne n’aurait envie d’écouter quelqu’un qui nous crie dessus ou nous juge. Ne pas oublier que nous ne sommes pas né avec cette cause dans notre cœur dès le début et que nous étions pleins de préjugés aussi, comme ces personnes. Nous sommes là aussi pour leur montrer le chemin le plus juste à prendre, comme quelqu’un nous la indiqué autrefois. A eux de suivre ou non ce chemin, nous ne pouvons pas agir à leur place.

Ton actualité sur les réseaux sociaux est inondée de choses atroces vu que tu es abonné(e) aux pages qui dénoncent les vérités que tu défends. Chaque jour tu vois des mauvaises nouvelles mais aussi l’indifférence des autres et voir même leur haine. De quoi péter les plombs non? Et là, tu commences à être dans une sorte de cercle vicieux où tes pensés sont de plus en plus misanthropes ou misandres si tu lutte contre le sexisme par exemple. Et arrive le jour où tu incarnes l’inverse de ce que tu es censé défendre.

Alors un conseil : UNE PAUSE S’IMPOSE si tu es dans ce cas là. ( Je l’étais )

Si tu as déjà fait quelques sensibilisations de secourisme, tu dois savoir qu’il faut te mettre en sécurité d’abord avant d’aider les autres.

Tu ne peux pas apporter ton aide au monde extérieur, si toi même tu ne t’ai pas déjà aidé.

Par exemple, si un feu t’encercle avec une personne qui est blessée, tu ne vas pas de suite la soigner. Tu vas premièrement essayer d’échapper aux flammes avec cette personne.

Dans ce cas là, c’est pareil. En faisant attention à toi, tu pourras ensuite te servir de ton plein potentiel pour aider et apporter de la bienveillance dans ce monde.

Des fois nous pouvons avoir peur que cela passe comme de l’égoïsme mais cela n’a rien à voir. La vérité, c’est que souvent, nous ne nous autorisons pas à prendre soin de nous car nous pensons que nous le méritons pas. C’est là que les excuses arrivent comme « J’ai mieux à faire », « Je n’ai pas le temps pour ces choses là », « Je suis trop occupé(e) »…

Ce n’est pas parce que tu as fais des erreurs dans ta vie ou que tu te trouves certains « défauts », que tu n’as pas le droit de t’aimer ni d’être aimé. Autre bonne nouvelle, tu mérites tout l’amour du monde. Si tu as envie de rendre ce monde meilleur, c’est que tu es une bonne personne, on ne peux que t’aimer, alors fais le toi aussi !

Pour prendre soin de toi, rien de plus simple que de s’autoriser des petits plaisirs comme lire un bon livre, se promener en pleine nature, faire des photos, créer ( je reviendrai sur ce point plus tard), déguster une bonne boisson, manger son plat préféré, s’occuper de son corps avec des soins par exemple ou un bain.

0023-e1522184782835.jpg

C’est vraiment important de prendre du temps pour soi. Et j’en ai vraiment fait l’expérience ces derniers mois. Ça change vraiment toute notre perception. On se sens mieux dans sa peau, plus zen, plus heureux.

Ce qui va nous aider à passer à la prochaine étape.

 

POSITIVER

« Tes marrante Coralie, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Je n’aime pas mon travail, je suis complexée par mon physique, je n’ai pas de passion dans ma vie, ce monde me dégoûte, les gens sont de plus en plus égoïste, le monde va mal et moi je ne sers à rien. »

Ceci est un exemple mais un bon petit aperçu que nous pouvons connaître dans ces moments de déprime.

Quand nous déprimons, nous restons coincés dans une sorte de vibrations basses, nous avons tendance à exagérer les situations et à voir le mal partout. A nous d’en sortir ensuite en relativisant.

Il faut savoir que c’est tout à fait normal d’avoir des baisses de moral, nous ne sommes pas des robots ( et heureusement ).

Ce n’est pas parce que tu as un coup de déprime que tu es faible. Ça peut arriver à tout le monde et c’est humain ! Ne te culpabilise pas et fais toi aider, si tu veux. Généralement, nous pouvons être trop fiers ou trop honteux pour demander de l’aide. Nous projetons des jugements horribles sur nous-même, alors que les autres sont très loin de nous juger aussi sévèrement ! Sois gentil avec toi même, car toi seul, sait ce que tu as vécu dans ta vie, tous les efforts que tu as dû faire pour être la personne que tu es aujourd’hui.

Attention, la déprime n’est pas forcément un ennemi, car elle peut nous aider à remettre des choses en question dans notre vie, à rebondir, ou à se reconstruire.

Dans mon exemple précédent, la personne pourrait dire « OK mon travail ne me plaît pas. Je peux me concentrer sur les bons côtés de ma profession, j’essaye de m’amuser, et d’apporter des idées pour l’améliorer. Si ça ne me plait vraiment pas, ce n’est pas une fatalité, je peux toujours commencer par chercher ailleurs, réfléchir à d’autres possibilités etc.

Ensuite, si je n’aime pas mon physique, pareil ce n’est pas une fatalité, régime/sport et beaucoup de volonté. Ne pas oublier que tout le monde est beau à sa façon, que la beauté physique est très subjective et que nous sommes aussi conditionnés par les critères de beauté, que nous impose la société de surconsommation avec ses médias.

Je trouve les gens égoïstes, intéressés? Ok mais ne généralisons pas. Beaucoup de personnes sont bienveillantes et généreuses. Je vais faire des efforts pour m’entourer de ces personnes là.

Vous l’aurez compris. Rien n’est une fatalité. Tu crées ta réalité.

Par exemple, si je pars de chez moi pour aller au travail, il pleut et j’ai oublié mon parapluie. Je vais râler, me concentrer sur un mal-être qui est en réalité minime. Ma colère sera tellement forte que je vais arriver au travail énervée, les gens vont m’agacer, et ainsi de suite.

Si je sors dans le même cas précédent mais que je choisis de positiver et me concentrer sur les bonnes choses qui se passent dans ma vie (rien que d’avoir la vue, ou de respirer, de manger à sa faim ou penser à quelqu’un qu’on aime, peut suffire à nous redonner le sourire et être plein de gratitude envers notre vie), alors la pluie me dérangera beaucoup moins. Je peux même mettre mes écouteurs et écouter « Singing in the rain » et pourquoi pas danser aussi? Soyons fou! D’ailleurs, dans le film, on a l’impression que c’est le plus heureux de tous les Hommes alors qu’il se prend toute la flotte. C’est un super exemple qui prouve que peu importe ce qui peut se passer dans notre vie comme événements extérieurs, le vrai bonheur est à l’intérieur de SOI.

Vous voyez comme ces deux situations complètement semblables, comme avoir oublié son parapluie en allant travailler, peut se transformer grâce à TOI. Car tu es le Créateur de ta vie ! Il n’y a que toi qui peut choisir ce que tu veux en faire !

Quand on en prend conscience, c’est tout simplement GENIAL !

Le bonheur, c’est comme un muscle, ça se travaille. Petit à petit, les positives-vibes s’installent et prennent de plus en plus d’ampleur dans ta vie. Une pensée positive en engendre une autre et tu finiras par vivre des journées de plus en plus joyeuses.

Qui n’aurait pas envie d’aller vers une personne comme celle-ci et ne pas écouter ce qu’elle à a dire? 😉

Une fois mieux dans ton corps, dans ta tête et dans ta vie, tu pourras passer au niveau suivant.

 

UN PETIT PAS POUR L’HOMME MAIS UN GRAND PAS POUR L’HUMANITÉ

Une bonne action, même très simple, petite et qui ne coûte rien peut changer la vie de nombreuses personnes.

Exemple:

  • Tu marches dans la rue, à côté de toi, un groupe de collégiens ont fini les cours. Une collégienne, seule, les dépasse en se dépêchant pour prendre son bus, mais elle trébuche devant le groupe. Il ne faut pas s’attendre à un signe de compassion de la part du groupe, ils éclatent tous de rires en l’insultant car en plus de ça, tu as vite compris que c’était aussi la victime de son établissement…

Tu as plusieurs choix face à cette situation. Tu peux t’en foutre et te dire que c’est pas tes oignons, pire tu rigoles avec eux… ou alors tu peux intervenir en leur demandant si ils ne sont jamais tombés eux, d’un ton sec et demander ensuite à la collégienne si tout va bien.

Mais tu peux encore aller plus loin dans ta bonne action. Tu peux lui demander si elle est souvent embêtée, si il y a des proches qui sont au courant du harcèlement qu’elle subit au quotidien et lui dire que ce n’est pas une honte d’être harcelé car ce n’est pas de sa faute, qu’elle ne le mérite pas, et l’aider.

Peut être qu’avec ce geste tout simple, tu lui auras sauvé la vie. Peut être que ça lui aura évité une tentative de suicide, ou peut être même qu’elle aurait eu le courage d’en parler le soir même à ses parents.

Peut être aussi que tu n’as rien changé du tout, mais crois moi, parfois juste demander si une personne va bien, peut lui réchauffer le cœur, apporter un peu d’humanité dans ce monde.

 

QUELQUES EXEMPLES DE BONNES ACTIONS :

Même à cet instant là, précis, tu peux choisir de faire tellement :

Signer des pétitions, diminuer ta consommation de viande ou même de devenir vegan, réduire ta consommation tout court, aider les personnes âgées, les enfants, les animaux, aider même son ennemi, donner une chance aux gens de s’améliorer car rien n’est une fatalité, respecter les gens, ne pas les juger car nous ne savons jamais ce qu’ils ont vécu, un mot gentil, un acte bienveillant envers quelqu’un, donner quelques pièces à une personne dans la rue, lui donner à boire, à manger, lui proposer de passer du temps avec, aimer les êtres vivants, ne pas placer un être inférieur ou supérieur en fonction de sa couleur, son genre, son espèce…

001

Enfin voilà, vous l’aurez compris, la liste est très longue. Tout geste bienveillant est utile. Une micro seconde dans ta vie peut tout changer dans la vie d’un autre, et ça passe par la personne que tu es. Rien qu’en étant soi-même, nous participons à un changement. Rien qu’en prenant un burger falafels par exemple, nous montrons aux autres qu’un autre mode de vie sans cruauté est possible. C’est pas génial ça aussi?

Comme disait Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans ce monde ». C’est une citation que je mets partout, mais elle est tellement vraie.

Une citation qui m’inspire beaucoup aussi est celle de Martin Luther King que je trouve vitale à savoir, si nous voulons améliorer ce monde : « L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. »

Rome ne s’est pas faite en un jour, et c’est pareil pour le monde de demain que nous voulons. La patience est le maître mot. Mais attention, patienter ne veut pas dire rester à attendre sans rien faire, non. Chaque jour, nous pouvons faire de grandes choses. Les seules limites que nous pouvons avoir, c’est seulement nous qui nous les mettons sur notre chemin. Nous n’aurons pas 100% de paix dans le monde dès demain et encore moins par la violence. Le chemin est encore long et il faut l’accepter.

La paix doit commencer en nous même. Certes, il y aura des moments difficiles, des guerres, des combats, à nous de choisir l’amour plutôt que la haine.

Pourquoi se battre contre son ennemi, vu que lui et moi, ne faisons qu’un? Ce UN s’appelle : Univers. Si on détruit son ennemi, on se détruit aussi.

 

LA PRATIQUE ARTISTIQUE

Parce que je ne le cite jamais assez souvent « L’art est le plus court chemin de l’Homme à l’Homme » André Malraux.

Pour moi l’art est sacré, c’est un langage de l’âme universel mais tout en restant propre à chacun aussi. L’art est quelque chose d’incroyable, et il ne faut pas me lancer là dessus ! Haha.

En bref, l’art permet de transmettre n’importe quel message. Que ce soit par la musique, la photographie, l’écriture, la peinture, la sculpture, la danse, le dessin, la mode, l’architecture… Nous pouvons tous choisir de créer quelque chose.

D’ailleurs quand on y réfléchis bien, tout est art, car tout est création. Nous créons des choses à chaque instant. Des émotions, des mots, des actes, des sons, des gestes, des histoires, des souvenirs…

00003-e1522186812852.jpg

Lance-toi dans une pratique artistique. Elle te permettra de t’exprimer librement, sans limite, sans jugement, c’est une bouffée d’air frais pour toi-même et un vrai message que tu peux apporter au monde en partageant tes œuvres.

Une seule et unique oeuvre peut toucher tellement d’âmes et tous nous réunir.

Extrait du film « Joyeux Noël », qui raconte un moment qui s’est réellement passé pendant la première guerre mondiale. Voilà un exemple qui prouve encore que l’art ( ici la musique ), a pu rapprocher tellement d’âmes et même sauver des vies.

CONCLUSION

Rappelons-nous qu’avec l’Univers, nous ne faisons qu’un. Si nous voulons que nos enfants et petits-enfants vivent encore de nombreuses années sur Terre, nous devons faire des changements dès maintenant. Certes, il est peut être déjà trop tard, car beaucoup d’espèces se sont éteintes et d’autres sont déjà en voie d’extinctions et menacés comme le gorille des montagnes, la loutre de mer, le panda géant, l’éléphant d’Asie, les abeilles…

Le changement de climat ou encore les Lobbies, nuisent gravement aux populations en leur prenant l’eau potable par exemple. Ces populations doivent faire des kilomètres pour de l’eau et sont même en famine. Malheureusement, il y bien d’autres problèmes encore qui restent dans l’ombre… Il faut sortir de son « petit monde » et voir beaucoup plus grand à l’horizon.

Il faut savoir aussi, qu’aujourd’hui, notre pouvoir d’achat peut avoir un réel impact car il compte bien plus qu’un vote politique. Et oui c’est de l’argent en moins pour ces lobbies, et c’est leur plus grande frayeur.

Enfin, pour terminer ce très long article, il n’y a pas de guerres à mener. Il est très important pour moi de le redire. Si nous voulons un monde meilleur, cela passe par notre attitude. Il est insensé de faire la guerre si nous voulons un monde en paix. La meilleur façon de lutter contre notre système, c’est d’en sortir. La meilleure façon de défendre les animaux, c’est de respecter les humains avant tout, et de les aimer. La meilleur façon de combattre est d’aimer son ennemi tout simplement. N’a t-on pas le même cœur? Les mêmes joies? Les mêmes peurs? Les mêmes tristesses? Aidons-nous chaque jour à devenir de meilleures personnes.

0004.jpg

« Le Monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire »
Albert Einstein.

gif1

Merci de m’avoir lu. Et merci à mon Tim qui m’apporte beaucoup chaque jour ❤ Tu es mon guide sur Terre et un exemple.

7 réflexions sur “Comment rendre le monde meilleur?

  1. La Nébuleuse dit :

    Merci pour cette jolie réflexion 🙂 garder la volonté de changer le monde ce n’est pas évident, mais il ne faut surtout pas écouter ceux qui disent que c’est une passade adolescente, je connais des gens de tout âge qui sont engagés et ne baissent pas les bras ! J’essaie aussi d’écrire la dessus sur mon blog, à bientôt pour échanger ici ou là 🙂

    J'aime

    1. hummusdream dit :

      Merci à toi pour ton commentaire qui fait plaisir ! Ah je connais bien l’argument « ça va te passer ». Je l’ai entendu à mon début de veganisme… Ce sont des « excuses » pour ceux qui ne veulent pas faire d’efforts. Tu as un super blog en tout cas, je sens que je vais passer du temps dessus ❤ Merci pour ce que tu fais !

      Aimé par 1 personne

      1. La Nébuleuse dit :

        Merci beaucoup !! Oui on m’a dit ça aussi, et pareil pour les convictions politiques… là j’ai 25 ans et ça commence à être plus dur de me le sortir mais bon ^^ !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s