Terre, monde d’inhumains.

 

paris2

 

C’est vraiment bizarre cette sensation que j’ai toujours eue. Je suis née sur Terre, j’y ai grandi, appris, ri, pleuré, détesté, aimé… et pourtant je me sens toujours aussi étrangère.

J’aime cette Terre, et je m’y sens bien. J’aime ses saisons, sa nature, ses végétaux, ses animaux, ses couleurs et je pourrais continuer à en énumérer pendant des heures.

Dans chaque détail je vois la création, une force, ou Dieu, peu importe comment vous l’appelez. Je vois la perfection dans une goutte d’eau, dans un brin d’herbe, ou une coccinelle…

Et pourtant je me sens si étrangère aux miens, aux humains. Peut-être parce qu’ils ne sont plus humains justement. Je me sens bizarre quand je suis parmi eux. Je ne me reconnais pas en eux. J’ai même développé des phobies sociales depuis plusieurs années. Mais rares sont les personnes qui le savent car je n’arrive pas à en parler et je prends sur moi pour le cacher. C’est fatigant.

La plupart du temps, j’ai l’impression (et c’est même vrai) qu’ils me jugent constamment car je ne mange pas comme eux, je n’ai pas les mêmes passions qu’eux et je défends des idéologies différentes des leurs. Je n’arrive plus à faire semblant, à rire à leurs « blagues » ou à les imiter. Souvent je passe pour une aliénée. Ou une malade mentale ? Une paranoïaque ? Une hippie ? Un clown ? Une dépressive ? Une fille bizarre ? Une ringarde ? Dîtes le moi, j’aimerais bien savoir, vraiment.

On rit de moi car je défends les animaux. Je devrais penser comme eux car « Mais c’est nous les meilleurs, on est en haut de l’échelle, c’est comme ça». J’aimerais leur répondre « Ah bon ? Parce qu’on a inventé les armes? Des émissions comme TPMP? Le foot ? Tu as raison, on est trop intelligent. Alors, ok, je la ferme, et je vais manger un Big Mac et voter Macron parce que les médias ont dit que c’était le gentil. » car oui, règle no1 pour être un bon mouton : Les médias ont toujours raison.

Des fois je pète vraiment un câble. (Je crois que ça se voit à mon texte ahah) Mais comme a dit Martin Luther King : « L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. » Mais avouez, c’est dur.

Avoir encore un cœur dans une société comme aujourd’hui fait mal. J’ai l’impression de déranger, d’être vite tournée au ridicule, d’être utilisée et de ne pas pouvoir complètement être moi même.

Heureusement je me sens bien qu’avec quelques personnes que je compte sur une main. Sinon chaque jour au travail ou dans la rue, je me sens anormal. Je connais ces gens, sans les connaître. Je suis à leur côtés, sans y être.

J’arrive de moins en moins à me sociabiliser. Alors, je m’isole. Je dessine, j’écris. C’est ma façon d’exister.

Même si j’ai toujours l’impression de ne jamais en faire assez pour combattre les injustices, je continue et j’espère un jour voir un bon résultat.

Pour l’instant, j’ai l’impression que les gens n’en ont rien à foutre. Les Humains me déçoivent. Où sont passés les valeurs comme l’empathie, le respect, l’altruisme, et surtout l’Amour dans ce monde?

J’espère qu’un jour les consciences s’éveilleront. J’espère que les gens regarderont les vérités en face, même si ça fait mal. Je l’espère de tout mon cœur, au plus profond de mon âme car c’est ma mission. Je ferai tout mon possible même si j’échoue. Puis, je repartirai, le cœur léger.

PS : Au lecteur qui passe par là, au hasard ou pas, dit moi si tu ressens ça aussi, j’aime penser qu’il reste des gens encore humain.

Je ne sais pas

pluie2

 

Un peu démotivée.

Je suis un peu perdue dans mes dessins. Je sens que je progresse, mais y’a encore du chemin à faire. J’étais habituée à dessiner sur papier, la tablette graphique, ça n’a rien à voir. Je suis dans une période où je ne peux plus supporter de voir mes anciens dessins sous peine de crise cardiaque. Je teste donc de nouvelles techniques et remets tout en question.

Est-ce que je devrais faire un brouillon sur papier puis scanner ? Et si je changeait la façon de faire mes yeux? Je devrais plus dégrader mes ombres? ARH ! Trop de questions à la seconde… Je pense qu’on connaît tous ça, les créatifs.

Mon cerveau se concentre maintenant sur la technique, et ne veut plus me donner d’idées… Alors voilà, le blog va sûrement changer un peu…

Désolée les animaux… mon gros projet pour vous défendre tarde, mais c’est pour la bonne cause.

Go vegan ❤